BancéNiouzzSociété

DANS LES LOCAUX DE LA SICTA, UNE SOCIÉTÉ PROFESSIONNELLE AU SERVICE DES AUTOMOBILISTES

DANS LES LOCAUX DE LA SICTA, UNE SOCIÉTÉ PROFESSIONNELLE AU SERVICE DES AUTOMOBILISTES

Ce mercredi 23 février 2022, j’ai été reçu par monsieur Yéo Mamadou, directeur commercial de la SICTA, qui m’a, avec la plus grande humilité, servi de guide au sein de son entreprise pour mieux m’en apprendre sur son mode de fonctionnement.

D’abord, contrairement à ce que d’aucuns croiraient, ce n’est pas la SICTA qui est chargée de la fabrication des plaques d’immatriculation de nos véhicules. Cette tâche incombe à la 2GE, une société sous la tutelle du ministère du transport, que nous avons visitée. Accueilli par un responsable au sein de ladite société, ce dernier n’a pas voulu répondre aux questions de LCB, en tenant cet alibi : « Nous sommes régis par des règles et tenus par certaines contraintes, certaines réserves. Pour nous prononcer, il nous faut d’abord avoir l’aval de la hiérarchie…»

Sortis de notre visite éclair à la 2GE, monsieur Yéo Mamadou et moi nous sommes consacrés aux activités de la SICTA, sous la supervision de monsieur Bonny, chef d’équipe. Ce dernier m’a édifié sur le processus de la visite technique des véhicules qui répondent à plusieurs étapes avant l’octroi du certificat du client. L’agent de la SICTA procède d’abord à un contrôle de l’identification du véhicule. Ensuite à celle du jaugeage de l’huile du moteur, de la coupure et de l’intensité des phares, du parallélisme, de la conformité des pneus, du bon état des rotules et autres pendant que tous les résultats sont transmis automatiquement dans les bases de données. Pendant le temps de la visite technique, le client patiente en salle d’attente, sans être en contact avec l’équipe des techniciens.

Par ailleurs, moyennant des frais de 12.000 francs, la SICTA donne l’avantage au client de procéder à une prévisite ou diagnostic de son véhicule avant ou après sa visite technique officielle, afin qu’il lui soit permis de corriger ses éventuels déficits. Et au cas où le test s’avérerait concluant même au stade de la prévisite, il n’y a plus lieu pour le client de revenir pour la visite : elle lui est systématiquement accordée. Aussi, de jolies standardistes, joignables au 800 800 41, émettent-elles des appels à l’endroit des clients pour leur remémorer de l’approche de la visite de leurs véhicules.

Pour resurgir sur le volet de la plaque d’immatriculation dont la mienne a été fixée ce mercredi, cela relève de la compétence de la 2GE. La SICTA ne fait que sécuriser et poser les plaques sur nos véhicules, en nous facturant 5700 francs pour ce service. Monsieur Yéo Mamadou affirme qu’il est dans l’intérêt pour la SICTA que les plaques soient produites avec célérité, à défaut de quoi aucun kopeck n’entrerait dans ses caisses, la 2GE étant l’organe à qui le client a payé des frais pour l’obtention du matricule de son véhicule.

Mes sincères remerciements à la SICTA et particulièrement à monsieur Yéo Mamadou, directeur commercial, et à madame Kili, directrice de la communication, pour leur accueil chaleureux.

Louis-César BANCÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires
CultureNiouzzSport

CAN2023 | INSOLITE: AKRADJO AURAIT JOUÉ LA FINALE UN JOUR AVANT LA FINALE!

NiouzzSport

CAN 2023/ LA CÔTE D'IVOIRE CELEBRE SA TROISIEME ETOILE

NiouzzPolitique

AZERBAÏDJAN: 5ÈME MANDAT "ANTICIPÉ" POUR ILHAM ALIYEV ?

CultureNiouzzSociété

RCI | PEOPLE: AWA SANOKO, DÉCÉDÉE ?