Culture

Le jazz pour resserrer les liens musicaux entre Ivoiriens et Américains

Le jazz pour resserrer les liens musicaux entre Ivoiriens et Américains

Le mardi 8 novembre 2022 s’est tenue une conférence de presse portant sur le projet « Jazz rendezvous »,  au centre Américain The Andrew  Young Center for Entrepreneurship. Un projet porté par Jazz Introduction dirigé par Darlene Kilian qui vise selon l’initiatrice à réunir des musiciens  linguistes,  artistes,  étudiants et mélomanes américains et ivoiriens afin d’apprendre des uns des autres et rendre hommage au monde du jazz. Car pour elle, le Jazz qui a traversé plusieurs frontières est aujourd’hui celui qui va apporter la paix et relier les gens du monde entier.

« Le jazz est plus que de la musique : il a influencé la mode, la danse et la poésie. La poésie slam a d’ailleurs vu le jour dans les clubs de jazz des États-Unis. Le jazz est si particulier que l’Unesco l’a déclaré patrimoine immatériel et a créé la Journée internationale du jazz le 30 avril, désormais célébrée dans le monde entier. C’est pourquoi nous avons jugé bon de concentrer la plupart de nos événements dans le site de Grand-Bassam, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Nous voulons célébrer tout cela en réunissant les peuples de Côte d’Ivoire et des États-Unis », a indiqué Darlene Kilian.

Jazz rendezvous,  à en croire l’initiatrice, ce sera des rencontres via zoom des musiciens Jazz américains et ivoiriens, des rencontres de formation dédiées aux américains pour apprendre les sons uniques de la musique ivoirienne à travers des émissions de radio. Cela va se faire à travers des tournées,  concerts, ateliers d’éducation, défilés sur Abidjan et Grand-Bassam pendant 3 jours dans des différents centres, écoles et musées.

Ainsi le 10 novembre à l’Insaac, à Abidjan, on aura des jam-sessions, des conférences et des cours de maîtres, afin d’apprendre des maîtres musiciens ivoiriens et américains à améliorer les techniques et le sens des affaires dans le secteur.

Le 11 novembre à JahLive à Grand-Bassam, il y aura un grand concert avec de la musique jazz, de la mode, de la danse et de la poésie. « La mode que nous présenterons est un symbole de l’émancipation des femmes et de l’internationalisation du jazz », a précisé l’initiatrice.

Et enfin le 12 novembre, « nous terminerons au Musée national du costume de Grand-Bassam, où nous proposerons des ateliers de musique pour les musiciens locaux et les étudiants en

musique, ainsi que l’inauguration de l’exposition spéciale sur le jazz et la mode jazz à travers l’histoire – ici en Côte d’Ivoire et aux États-Unis ». En somme, un programme varié et riche.

A cette conférence, en plus des personnalités telles que Dr Henry Kossonou, enseignant-chercheur à l’Université Félix Houphouët de Cocody et par ailleurs secrétaire à l’organisation Conseil ivoirien de la musique ; Dr Tizié Bi, Directeur du Musée national du Costume de Grand-Bassam, on notait la présence des musiciens jazz  comme Constant Boty de Côte d’Ivoire, Nkumu Katalay des États-Unis, originaire de la Rdc. 

A noter que l’Attaché culturel à l’ambassade des États-Unis en Côte d’Ivoire, M. Rubani Trimiew a salué l’initiative et apporté le soutien de son pays au projet. 

Aguiguidioué Aimée (Stg)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires
CultureNiouzz

Le concert de Booba, accusé de sexisme, annulé par les autorités marocaine

CultureNiouzz

Don Jazzy : "Cela ne me dérange pas si ma copine a des relations avec d’autres hommes"

CultureNiouzz

L'argent, la solution de nos problèmes !

CultureNiouzz

PEOPLE: DJ CONGÉLATEUR , FILMÉ "TRIPOTANT" UNE FILLE !